Togo : La Plateforme industrielle d’Adétikopé accueille de nouveaux investisseurs

La Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) a attiré ces derniers mois une nouvelle vague d’investisseurs, signe de son dynamisme croissant dans le secteur industriel du Togo, bien que les attentes demeurent élevées.

Au Togo, la Plateforme industrielle d’Adétikopé attire de nouveaux investisseurs. Ils sont près d’une dizaine à rejoindre la zone industrielle intégrée récemment, a indiqué mercredi 17 avril 2024,  le département de la communication de l’institution co-détenue par l’État (35 %) et Arise IIP (65 %).

Parmi les nouveaux venus, Brilante Industrie Togo se lancera dans la fabrication de chaussures et General & DOP Park Industries prévoit la production de sacs en plastique. New Huasha Company Limited introduira la fabrication de vaisselle en plastique, notamment de gobelets et d’assiettes, tandis que One Dollar International Limited (ODIL) se spécialisera dans la production de boissons. Smarcoft Recycle Tech s’engage dans le recyclage de coton, ST2A dans l’agroalimentaire, et Viavce Group dans la fabrication d’aluminium et de tuyaux en plastique.

La PIA avec ses nouveaux investisseurs

Ces entreprises rejoignent des acteurs tels que Togo Soja et Nutrisource, déjà en production, ainsi que Dongaco (embouteillage des produits Coca-Cola) et d’autres, qui continuent de construire leurs installations.

Au  total, cette zone industrielle compte désormais 21 investisseurs, dont 13 ont déjà entamé leurs activités ou démarré leur installation.

Malgré cette progression, la PIA recèle encore un vaste potentiel de croissance avec environ 150 hectares de surface non occupée disponibles pour la location, a indiqué Florent Dikoumé, le responsable de la communication. Seulement 46,6 hectares sont actuellement occupés. Pour lui, cette réserve foncière représente une opportunité tangible pour les futurs investisseurs d’intégrer une infrastructure industrielle prête à accueillir diverses activités manufacturières et commerciales.

Nous accueillons des entreprises qui sont soit au code de la Zone franche, soit au code des investissements“, a confié Esther Kampor, assistante marketing à la PIA. Elle a précisé que selon le statut choisi, l’installation d’une entreprise dans cette zone lui permet de bénéficier de facilités fiscales, notamment des réductions sur les taxes corporates et des exonérations sur l’importation d’équipements.

Vérifier aussi

Coupure de Courant CEET

Coupure Electrique au Togo : Voici les zones, les dates et les heures où le courant sera coupé

Depuis quelques jours, les habitants du Togo sont confrontés à un défi majeur : La …

Votre devise