Togo : Les employés en colère, manifestent devant le siège Dodo Plast

Depuis trois jours, les employés de Dodo Plast observent un sit-in devant le siège de l’entreprise à Lomé (Baguida). Ils dénoncent le licenciement abusif de leurs collègues.

Ils sont environ 330 employés, forcés à quitter définitivement Dodo Plast sans motif valable. Selon les informations, tout a commencé en 2022 quand le DG, Hussein Meiterek, avait décidé de placer ces jeunes togolais en congé technique.

Alors qu’ils espéraient être rappelés pour reprendre le travail, neuf mois plus tard après leur renvoi en congé technique, leur patron leur demande finalement de venir signer les documents de leur licenciement. Ce qui avait commencé comme un simple congé technique s’est finalement transformé en licenciement.

L’entreprise avance comme motif du licenciement, la conjoncture économique actuelle. Ce que ces employés rejettent. Selon eux, c’est plutôt la revalorisation du SMIG actée par le gouvernement togolais qui pousse leur employeur à agir ainsi.

Les employés dénoncent la mauvaise foi de Dodo Plast

« Dodo Plast Togo ne voulant pas augmenter le SMIG, préfère employer des occasionnels auxquels ils peuvent payer moins chers », soutiennent ces employés mis à la porte.

Il faut dire que cela fait presque deux ans que ces employés ne travaillent plus à Dodo Plast. Le problème, c’est que durant ces mois de congé technique, l’employeur ne leur a pas versé d’indemnité compensatrice.

Jusqu’à présent, aucun paiement n’a été effectué à ces travailleurs. Ils se trouvent maintenant dans une situation difficile, acculés de partout part les banques et les microfinances auprès desquelles ils ont contracté des prêts. La seule proposition faite par le DG est une promesse de compensation d’ici la fin de l’année.

Face à cette injustice, ces employés ont décidé de se faire entendre. Depuis mardi, ils observent un sit-in devant l’entreprise et expriment leur ras-le-bol sur les pancartes qu’ils brandissent. Ces employés comptent poursuivre cette manifestation jusqu’à demain pour obtenir satisfaction.

Vérifier aussi

société civile constitution

Togo : Le front « Touche pas A ma constitution » condamne l’atittude de la CEDEAO

Le front Touche Pas A Ma Constitution proteste vigoureusement et condamne avec énergie la manière …

Votre devise