Togo : Rien ne va au Chu de Tokoin !

À Lomé, au Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU de Tokoin), les urgences obstétricales ne sont plus prises en charge par les services de maternité.

En effet, les assistants médicaux, qui effectuaient des interventions telles que des césariennes en dehors de leurs attributions officielles, ont décidé de cesser ces activités en raison d’un manque de reconnaissance.

Un reportage de France 24 met en lumière l’urgence de la situation au CHU Tokoin. Au sein de ce centre, la capacité d’accueil du service de maternité est largement dépassée et le personnel y est insuffisant. Certaines femmes sont sur le point d’accoucher, tandis que d’autres attendent une césarienne. La situation est similaire dans d’autres centres de santé du pays.

Cette situation perdure depuis plus d’un mois, surtout que les assistants médicaux ont décidé de ne plus assumer les tâches des gynécologues obstétriciens.

Pour rappel, le CHU-Sylvanus Olympio a pris sa dénomination actuelle depuis 2012, à la faveur d’un décret pris par le gouvernement.

Veuillez commencer à regarder la vidéo à partir de la 3e minute et 40 secondes !

Vérifier aussi

universités

Classement des meilleurs universités d’Afrique en 2024 : Voici la position du Togo

Quelles sont les universités les plus populaires en Afrique ? UniRank répond à cette question …

Votre devise