Togo : Un enfant de 10 ans décapité pour un rituel vaudou à Azankpé

Dans une tournure effrayante des événements, le paisible village d’Azankpé, dans la région de Haho au Togo, a été profondément ébranlé. Sept personnes ont été appréhendées pour leur implication dans le meurtre horrible de Hasa Dénis, 10 ans, un crime qui a ébranlé la communauté.

L’horrible incident, qui a eu lieu le 15 juin, aurait été motivé par une sinistre demande visant à ce qu’un crâne humain soit utilisé dans les rituels vaudous.

Le cerveau, un agriculteur de 50 ans nommé Messaga Anani, a promis une grosse somme pour cette tâche macabre.

Deux jeunes hommes, Yawo Doukpo et Edjo Dovi, ont commis cet acte odieux, attirant l’enfant innocent vers la mort. La découverte des restes de la victime dans la forêt a donné lieu à une enquête rapide, aboutissant à l’arrestation de toutes les parties impliquées.

Alors que les suspects font face à des accusations de meurtre et d’entrave à la justice, les autorités locales appellent à une vigilance accrue au sein de la communauté.

Vérifier aussi

universités

Classement des meilleurs universités d’Afrique en 2024 : Voici la position du Togo

Quelles sont les universités les plus populaires en Afrique ? UniRank répond à cette question …

Votre devise